CIE MECANIKA , pour le spectacle Pour bien dormir – Montpellier/France

©Cie Mecanika

Du 08 au 26 juin 2020

30 min / à partir de 4 ans

Ce spectacle propose un univers intense et suggestif, évocateur du monde de la nuit et des ombres. La galerie de ces personnages en noir et blanc intrigue par l’étrangeté particulière qu’ils dégagent. Ils font appel aux peurs infantiles, celle de la nuit, du noir, des rêves. Quand la lumière s’éteint, le soir, dans la chambre des enfants, tout s’anime. Comme dans un rêve, les personnages qui peuplent notre imaginaire prennent vie. L’histoire ici se déploie dans un jeu amusant et poétique pour questionner ces peurs ancestrales. Comment affronter les peurs de la nuit, des ombres, du clair-obscur et de ces personnages ambiguë, tout droit sortis des contes ?
Ce spectacle est pensé comme un récit visuel, une plongée dans la poésie de la rencontre avec ces êtres fantastiques, attachants et cruels, si proches de nos peurs, de nos tentations, de nos désirs.
Ce récit qui sort des ombres sera porté par la création musicale originale de Morgan Daguenet. Il sera présent dès le début des répétitions pour participer à la création de cette machine à jouer. La musique est pensée comme un protago- niste à part entière de cette histoire. Le son est vu comme une entité au même titre que les personnages et l’espace.

 

Équipe de création
Conception : Paulo DUARTE et Tjalling HOUKEMA, Interprétation : Paulo DUARTE, Univers sonore et programmation : Morgan DAGUENET, Création Lumière et programmation : Fabien BOSSARD, Regard extérieur et doublure marionnettiste : Igor GANDRA

Partenaires : Une production de MECANIkA – Résidence association, Région Occitanie, Collectif en jeux, DRAC,
MIMA (Mirepoix), MARIONNETTISSIMO (Tournefeuille), THÉÂTRE DU PÉRISCOPE (Nimes), LE BOUILLON CUBE (Causse de la Selle), USINOTOPIE (Villemur-Sur-Tarn), THÉÂTRE D’O (Montpellier), ESPACE PÉRIPHÉRIQUE (Paris), AU BOUT DU PLONGEOIR (Thorigné-Fouillard, Rennes), JARDIN PARALLÈLE (Reims), TEATRO DE FERRO (Porto (PT)), FIMP (Porto (PT))

Cie Mecanika
MECANlkA a pour objectif le développement et l’exploration des arts plastiques et des formes scéniques telle que la marionnette contemporaine. La compagnie développe une recherche sur l’interaction des champs artistiques contemporains, pour produire une forme qu’elle nomme théâtre d’image. MECANlkA pose un regard sur la réalité actuelle et sur la manière dont nous en sommes les référents. Les différentes réalisations de Paulo Duarte au long de son parcours, que ce soit dans le milieu des arts visuels ou du spectacle vivant, posent un regard singulier et métaphorique sur notre réalité contemporaine. Ses propositions cherchent continuellement l’endroit où l’image traduit le sens. Celle du premier élan, qui constitue le moteur d’un projet, jusqu’à l’image qui en constituera la représentation visuelle/plastique. Celle-ci peut être naturelle ou arti cielle, visuelle ou non, tangible ou conceptuelle; elle peut entretenir un rapport de ressemblance directe avec son modèle ou au contraire y être liée par un rapport plus symbolique. L’image est conçue comme un langage spécifique. Les traductions, ou plutôt, les interprétations constantes par des images, créent une vérité complexe, nouée de paradoxes. Quand bien même celles-ci paraissent sans ambiguïté. L’image ouvre l’espace, complexifie le réel. « Jamais, semble-t-il, l’image – et l’archive qu’elle forme, dès lors qu’elle se multiplie un tant soit peu et que l’on désire recueillir, comprendre cette multiplicité -, jamais l’image ne s’est imposée avec tant de force dans notre univers esthétique, technique, quotidien, politique, historique. Jamais elle n’a montré autant de vérités si crues ; jamais, pourtant, elle ne nous a autant menti en sollicitant notre crédulité ; jamais elle n’a autant proliféré, et jamais elle n’a autant subi de censures et de destructions.» Georges Didi Huberman. Dans la multiplicité des possibles, l’image est traitée comme un langage ouvert, multidirectionnel. Dans son approche de la marionnette contemporaine, la relation entre le corps manipulé et le corps manipulateur part d’un constat de disparition et d’apparition continuelle, d’aller et de retour entre la présence et l’absence, entre une place de premier spectateur pour le manipulateur, et celle d’être tour à tour« agi » par l’autre et «agissant» sur l’autre, entre l’image « réel » et« irréel », matière et spectre. L’architecture dramaturgique particulière qui sort de ces croisements est liée par les thèmes choisis – relativité des sens, virtualité du réel – et aussi par les divers médiums/genres d’image. Fondée en 2012 MECANlkA prend en charge la production déléguée des spectades mis en scène par Paulo Duarte. La compagnie a assurée ainsi 6 créations dont La Queue de Monsieur Kat, NOVO – La Nuit ou encore ANDEREIL’Autre (première en décembre 2019), sa dernière création. La compagnie développe aussi tout un éventail d’actions en direction des publics : workshops, stages, expositions ou autres actions socioculturelles.

Facebook / Cie Mecanika
www.mecanika.net